Restaurants Favre-Félix
Vincent Favre-Félix, la toque chic et choc

Derrière ses pianos, le chef joue la gamme de tous les paradoxes : ses mains de bucheron se font délicates et légères un couteau à la main et quand le rugueux rugbyman sort de la mêlée, c’est pour exprimer une sensibilité à fleur de peau. L’écorché vise les étoiles – en a déjà décroché une – , perce le cœur des gourmands, provoque en duel l’émotion et finit par passer un marché avec elle : ils expérimenteront ensemble la gastronomie et ne se mettront aucune limite, c’est promis.

Restaurants Favre-Félix
Vincent Favre-Félix, la toque chic et choc

Derrière ses pianos, le chef joue la gamme de tous les paradoxes : ses mains de bucheron se font délicates et légères un couteau à la main et quand le rugueux rugbyman sort de la mêlée, c’est pour exprimer une sensibilité à fleur de peau. L’écorché vise les étoiles – en a déjà décroché une – , perce le cœur des gourmands, provoque en duel l’émotion et finit par passer un marché avec elle : ils expérimenteront ensemble la gastronomie et ne se mettront aucune limite, c’est promis.

Vincent Favre-Félix, chef étoilé *

Une carte (de menu)… blanche !

Marier l’œuf à l’arabica et au beaufort, il fallait oser. . . et c’est à tomber ! Et que dire de ce chou-fleur, si dur de prime abord, mêlé au chocolat virginal et à l’orange décomplexée pour créer l’idylle inattendue ? Quand le chocolat blanc craque pour un œuf parfait, chaperonné par un fringuant radis noir et d’espiègles petits pois, c’est la fête au palais ! Perche, truite et écrevisse du Léman attendent, fébriles, les futures présentations. En coulisses, betteraves et griottes trépignent, le guacamole banane avocat s’emballe. . . Menthe, coriandre et passion jouent des coudes. . .

Mais à quoi carbure Vincent Favre-Félix pour imaginer ces alliances improbables ? Rassurez-vous, il ne fume que du foin et encore, c’est pour mieux donner des suées à son omble chevalier servant qu’il réservera à. . . chut ! La belle de saison n’est pas encore au courant qu’elle sera la prochaine à en croquer !

Le Chef Vincent Favre-Félix

Vincent Favre-Félix, chef étoilé *

Une carte (de menu)… blanche !

Marier l’œuf à l’arabica et au beaufort, il fallait oser. . . et c’est à tomber ! Et que dire de ce chou-fleur, si dur de prime abord, mêlé au chocolat virginal et à l’orange décomplexée pour créer l’idylle inattendue ? Quand le chocolat blanc craque pour un œuf parfait, chaperonné par un fringuant radis noir et d’espiègles petits pois, c’est la fête au palais ! Perche, truite et écrevisse du Léman attendent, fébriles, les futures présentations. En coulisses, betteraves et griottes trépignent, le guacamole banane avocat s’emballe. . . Menthe, coriande et passion jouent des coudes. . .

Mais à quoi carbure Vincent Favre-Félix pour imaginer ces alliances improbables ? Rassurez-vous, il ne fume que du foin et encore, c’est pour mieux donner des suées à son omble chevalier servant qu’il réservera à. . . chut ! La belle de saison n’est pas encore au courant qu’elle sera la prochaine à en croquer !

Chef étoilé Favre-Félix
Gastronomie Annecy
Restaurant Abbaye Annecy-le-Vieux

Le piano à émotions

“En fait, quand je vais dans un gastro, j’aime être surpris”, confie le Chef, “faire des découvertes, quitte à ne pas apprécier, plutôt que de manger un plat que je connais, un bon classique, bien rassurant, qui va m’ennuyer !” C’est probablement « l’influence Veyrat », celle qui guide ses plats. . . Quand le chef chapeauté vous sert son bar au chocolat blanc, ou son reblochon aux fruits de la passion, ça secoue les papilles, ça vous marque à la toque. . . ”Notre rôle, en tant que chefs étoilés, ce n’est pas forcément de travailler des produits compliqués ou nobles comme la truffe, le homard, la Saint Jacques… Ils sont naturellement très bons sans nous, il n’y a pas de talent à les transcender. Moi, j’adore travailler les œufs !! Tout le monde en a dans son frigo et je suis fier de servir cet œuf beaufort arabica. Pour mon second, Charles, c’est le salsifis. On en a tous gardé des cauchemars de cantine, mais quand on arrive à réconcilier les gens avec ce légume mal aimé et à créer l’émotion, c’est là qu’on peut dire qu’on a réussi. C’est en tout cas notre mission. Et quand on annonce « table créative », il faut y aller ! Que ce soit audacieux, explosif. Quitte à choquer certains. Le but, c’est d’étonner suffisamment pour qu’on se souvienne de l’instant longtemps. Et rassurez-vous, au final, je crois que ça plait ! ”

Le Chef Yannick Ferrero

Yannick Ferrero, Chef du Bistrot Vincent

« Bon manger et bien manger »

Tel est le credo de Yannick Ferrero. C’est surtout à Lyon que le quadragénaire a tout appris. Après avoir fait ses classes dans la capitale des Gaules, et un passage par le golf de Bossey, il pose ses valises à Annecy, où Le Chef Vincent Favre-Félix lui confie la tête des cuisines du Bistrot de Vincent aux Nouvelles Galeries.
Fusion « de mes compétences et de son univers » avec la création d’une nouvelle équipe pour une nouvelle offre avec une part belle donnée aux produits de la région, insiste Yannick Ferrero, comme « un vitello tonnato avec de l’omble, ou un wok aux herbes de montagne ».

Yannick Ferrero, Chef du Bistrot Vincent

«Bon manger et bien manger»

Tel est le credo de Yannick Ferrero. C’est surtout à Lyon que le quadragénaire a tout appris. Après avoir fait ses classes dans la capitale des Gaules, et un passage par le golf de Bossey, il pose ses valises à Annecy, où Le Chef Vincent Favre-Félix lui confie la tête des cuisines du Bistrot de Vincent aux Nouvelles Galeries.
Fusion « de mes compétences et de son univers » avec la création d’une nouvelle équipe pour une nouvelle offre avec une part belle donnée aux produits de la région, insiste Yannick Ferrero, comme « un vitello tonnato avec de l’omble, ou un wok aux herbes de montagne ».
Chef Yannick Ferrero
Lise Cheffe pâtissière

Lise Mercat

Cheffe pâtissière

Après un an aux USA, la jeune Cheffe Pâtissière découvre la cuisine, où elle fera un premier stage dans un 4 étoiles. Déterminée, elle part se former à l’institut Paul-Bocuse et décroche un bachelor «art culinaire avec une spécialisation, dessert de restaurant».
Elle effectue alors un second chez Frédéric Hénon à Lyon pour finir ensuite à Annecy, chez Vincent Favre-Félix, où elle pose ses bagages.
À 22 ans, la jeune femme aime surprendre en mariant le chocolat aux baies de genévrier, et en relevant subtilement des desserts avec des herbes aromatiques.

Lise Mercat

Cheffe pâtissière

Après un an aux USA, la jeune Cheffe Pâtissière découvre la cuisine, où elle fera un premier stage dans un 4 étoiles. Déterminée, elle part se former à l’institut Paul-Bocuse et décroche un bachelor «art culinaire avec une spécialisation, dessert de restaurant».
Elle effectue alors un second chez Frédéric Hénon à Lyon pour finir ensuite à Annecy, chez Vincent Favre-Félix, où elle pose ses bagages.
À 22 ans, la jeune femme aime surprendre en mariant le chocolat aux baies de genévrier, et en relevant subtilement des desserts avec des herbes aromatiques.
Cheffe pâtissière Lise Mercat